Construire une walking bass


Walking bass signifie "basse marchante", ce qui est somme toute une image assez précise de la réalité. Il s'agit en effet pour la basse ou la contrebasse de "marcher" sur tous les temps de la mesure, c'est à dire de jouer une note par temps. Ce principe musical, moteur rythmique, fait partie intégrante de la couleur du jazz et particulièrement du jazz swing.

Une ligne de basse peut être jouée à la contrebasse, à la basse, à l'orgue Hammond, au piano ou encore être chantée par une voix grave dans un groupe vocal. Dans tous les cas elle doit être exécutée dans une tessiture grave pour être à la base de toute harmonie.

Principes de base

Avant de chercher quelles notes nous pouvons utiliser, précisons que dans un style jazz swing ce sont les 2emes et 4emes notes de la walking bass qui doivent être légèrement accentuées. Le principe rythmique de l'accentuation du 2eme et du 4eme temps est incontournable dans le swing. Lorsqu'un contrebassiste et un batteur jouent ensemble, ces musiciens doivent être dans un même feeling rythmique concernant cet "appui" sur le 2 et le 4.

La walking bass se pense et se crée généralement en fonction des accords qu'elle accompagne. La note la plus grave d'un accord étant sa fondamentale, la ligne de basse tournera souvent (mais pas toujours) autour des fondamentales des accords successifs.

Pour symboliser les notes d'une gamme ou d'un accord qui formeront les structures des walking bass basiques suivantes nous allons utiliser les chiffres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8.

  • Le "1" correspond à la fondamentale de l'accord ou à la tonique de la gamme.
  • Exemple en Do:
    • 1 = Do
    • 2 = Ré
    • 3 = Mi
    • 4 = Fa
    • 5 = Sol
    • 6 = La
    • 7 = Si
    • 8 = Do (à l'octave supérieure)

Lorsque le chiffre est précédé d'un "b" cela signifie que la note est altérée.

    Ex: 1, 2, b3 = Do, Ré, Mib

L'écriture avec des chiffres permet de concevoir et transposer ces formules facilement dans toutes les gammes et pour les différents accords correspondants.

Les notes de l'accord parfait

Pour soutenir un accord on peut répéter la fondamentale autant de fois qu'il y a de temps:

    1, 1, 1, 1
Cela n'est vraiment pas inventif mais c'est une toute première base de travail pour travailler le ressenti de la légère accentuation du 2eme et 4eme temps.

Une variante existe avec l'alternance de la fondamentale et de son octave:

    1, 8, 1, 8 ou 1, 1, 8, 8 ou 1, 8, 8, 1

La première véritable étape s'organise autour des trois premières notes de chaque accord que l'on souhaite accompagner. Lorsque l'accord est une triade (un accord parfait) les notes sont toutes désignées. Lorsque l'accord est majeur 7, de 7eme ou mineur 7, la fondamentale, la tierce et la quinte de ces accords forment aussi un accord parfait. Elles sont toutes utilisables et interchangeables pour la construction de la ligne de basse.

Ligne de basse pour C7, F7:

  • Do, Mi, Sol, Do = 1, 3, 5, 1
  • Fa, La, Do, Fa = 1, 3, 5, 1

Il n'est pas nécessaire de jouer la fondamentale sur le premier temps. Toujours pour C7, F7:

  • Mi, Do, Mi, Sol = 3, 1, 3, 5
  • La, Fa, La, Do = 3, 1, 3, 5

Les notes de la gamme

L'étape suivante consiste à utiliser les 5 premières notes de la gamme (du mode) de l'accord.

Prenons un exemple avec l'accord Eb7 qui est dans la tonalité (ou gamme) de Lab majeur. les 5 premières notes de la gamme de Lab majeur seront donc Lab, Sib, Do, Réb, Mib.

  • Mib, Fa, Sol, Sib = 1, 2, 3, 5
  • ou: Mib, Sib, Lab, Sib = 1, 5, 4, 5
  • ou: Sol, Lab, Sib, Mib = 3, 4, 5, 1

Les 4 dernières notes de la gamme sont aussi utiles pour construire sa walking bass. Ces notes affirment un peu moins la tonalité ce qui peut être un avantage dans certains style et moins "efficaces" dans d'autres.

Exemple toujours en Lab Majeur sur l'accord de Lab Maj

  • Lab, Sol, Fa, Mib = 8, 7, 6, 5
  • ou: Lab, Mib, Fa, Sol -> Lab = 8, 5, 6, 7 -> 8

Les notes des accords de 7eme

L'étape suivante consiste à utiliser toutes les notes d'un accord de 7eme.

Prenons un exemple toujours avec l'accord Eb7: les notes de cet accord sont Mib, Sol, Sib, Réb. Exemples de lignes de basse possibles pour l'accord Eb7:

  • Mib, Sol, Sib, Réb = 1, 3, 5, b7
  • ou: Sol, Sib, Mib, Réb = 3, 5, 8, b7
  • ou: Mib, Réb, Sib, Sol = 1, 2, 5, 3

Liaison des lignes de basses

Il est important de ne pas penser chaque ligne de basse correspondant à chaque accord indépendamment, mais comme une suite logique formant une phrase musicale. Il faut prévoir que ces différentes lignes puissent "s'emboiter" les unes aux autres de façon naturelle et musicale.

Pour cela, il faut éviter les grands intervalles (grands écarts) entres les notes de la ligne de basses aux changements d'accord (souvent au moment du changement de mesure).

Un exemple avec l'accord Eb7 allant vers Ab Maj7:

  • Ok: Mib, Fa, Sol, Sib -> Lab
  • A éviter: Mib, Fa, Sol, Réb -> Lab

Utiliser les chromatismes

Une solution très pratique et musicale pour aller vers une note consiste à utiliser son chromatisme, c'est à dire la note un demi-ton inférieur ou supérieur. Prenons un II - V - I - I pour lequel on prévoit une ligne de basse comportant un chromatisme entre le quatrième temps et le premier temps des mesures.
Lorsqu'il est envisagé le Si suivit du Do, il faut évidement jouer le Do qui est à un demi-ton du Si.

Pour Dm7 -> G7 -> C -> C :

  • Ré, Fa, La, Fa# = 1, b3, 5, 3
  • Sol, Si, Ré, Réb = 1, 3, 5, 5b
  • Do, Sol, Do, Si = 1, 5, 8, 7
  • Do, Sol, Do, Sol = 1, 5, 8, 5

Formules "préfabriquées"

Lorsqu'on prévoit de jouer la fondamentale des accords successifs sur le premier temps de chaque mesure, il nous reste 3 temps sur lesquels 3 notes devront être jouées. Pour cela deux "formules préfabriquées" fonctionnent très bien dans une majorité de situations.

Formule A

Cette formule de ligne de basse fonctionne bien pour les accords de types Maj7, 7, 9, 13.
Elle marche aussi pour les accords de types m7, m7(b5), °7, suivit d'un accord situé une quarte juste (5 demi-tons) au dessus.

    Ex: Cm7 -> F Maj7

  • fondamentale sur le 1er temps
  • la note 1 ton au dessus de la fondamentale sur le 2eme temps
  • la note 1 demi-ton au dessus de la note précédente sur le 3eme temps
  • la note 1 demi-ton au dessus de la note précédente sur le 4eme temps
  • fondamentale sur le 1er temps de la mesure suivante

Exemples:

  • C7 -> F Maj7 = Do, Ré, Mib, Mi -> Fa = 1, 2, b3, 3 -> 1
  • Cm7 -> Fm7 = Do, Ré, Mib, Mi -> Fa = 1, 2, b3, 3 -> 1
  • C7 -> A7 = Do, Ré, Mib, Mi -> La = 1, 2, b3, 3 -> 1

Exemple sur Cm7 -> F7 -> Bb Maj7 -> Eb Maj7:

  • Do, Ré, Mib, Mi = 1, 2, b3, 3
  • Fa, Sol, Lab, La = 1, 2, b3, 3
  • Sib, Do, Réb, Ré = 1, 2, b3, 3
  • Mib, Fa, Solb, Sol = 1, 2, b3, 3

Formule B

Cette formule de ligne de basse fonctionne bien pour tout types d'accords (Maj7, 7, 9, 13, m7, m7(b5), °7 etc.).

  • fondamentale sur le 1er temps
  • la quinte de la fondamentale
  • l'octave de la fondamentale
  • à nouveau la quinte de la fondamentale
  • fondamentale sur le 1er temps de la mesure suivante

Exemples:

  • C7 -> F Maj7 = Do, Sol, Do, Sol -> Fa = 1, 5, 8, 5 -> 1
  • Cm7 -> Fm7 = Do, Sol, Do, Sol -> Fa = 1, 5, 8, 5 -> 1
  • C7 -> A7 = Do, Sol, Do, Sol -> La = 1, 5, 8, 5 -> 1

Utilisation des formules A et B

Dans le cadre d'un II - V - I, la formule A fonctionne parfaitement. Pour Dm7 -> G7 -> C :

  • Ré, Mi, Fa, Fa# = 1, 2, b3, 3
  • Sol, La, Sib, Si = 1, 2, b3, 3
  • Do = 1

Dans le cadre d'un II - V - I - I, utiliser la formule A puis la B pour rester sur l'harmonie du I (l'accord de Do). Pour Dm7 -> G7 -> C -> C :

  • Ré, Mi, Fa, Fa# = 1, 2, b3, 3
  • Sol, La, Sib, Si = 1, 2, b3, 3
  • Do, Sol, Do, Sol = 1, 5, 8, 5
  • Do, Sol, Do, Sol = 1, 5, 8, 5

Autres formules "préfabriquées"

  • Formule de la pompe
    • Très utile pour accompagner le jazz "nouvelle Orléans".
    • 1, 5, 1, 5
  • Formules du Boogie et du Rock'n'Roll
    • La basse du Boogie Woogie est une des ancêtres de la Walking Bass jazz.
    • Des formules qu'on retrouve aussi dans le rock.
      • 1, 3, 5, 6, 8, 6, 5, 3, 1
      • 1, 3, 5, 6, b7, 6, 5, 3
  • Formules du Blues et du Rock'n'Roll
    • 1, 8, b7, 5
    • 8, 6, 5, 6
    • 8, b7, 5, b7
    • 1, 3, 4, #4, 5, #4, 4, 3

En conclusion, il est nécessaire de penser la walking bass comme une mélodie dans une tessiture grave. Elle doit être "posée" ou "appuyée" sur le deuxième et le quatrième temps et correspondre aux accords en fonction des quelques principes que nous avons indiqué. Mais ces principes sont des bases de travail qui peuvent et doivent absolument être enrichis par l'expérience musicale.

Les tutoriels