Gammes, degrés et modes jazz

Dans cette article, nous verrons les notions de gammes, de degrés ainsi que les différents modes du Jazz.

Les gammes

Les considérations suivantes ne sont valables que pour la musique dite "occidentale". Pour résumer et simplifier une question complexe, nous pouvons dire que la "gamme" est le terme générique définissant une division de l'octave (de do à do par exemple) en une succession de notes, et que les "modes" sont les déclinaisons possibles issues de la gamme.

Les gammes les plus utilisées par les musiciens de jazz sont : les gammes majeures, mineures mélodiques ascendantes, mineures harmoniques, la gamme "blues", les gammes diminuées, les gammes pentatoniques, ainsi que les gammes par tons.

Pour définir ces gammes nous allons parler des écarts (ton ou demi-ton) séparant les différentes notes, ou degrés, qui la composent.

La gamme majeure

Ex : do, ré, mi, fa, sol, la, si, (do)

  • fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
  • seconde - tierce = 1 ton (ré-mi)
  • tierce - quarte = 1 demi-ton (mi-fa)
  • quarte - quinte = 1 ton (fa-sol)
  • quinte - sixte = 1 ton (sol-la)
  • sixte - septième = 1 ton (la-si)
  • septième - octave = 1 demi-ton (si-do)

La gamme mineure mélodique ascendante

Ex : do, ré, mib, fa, sol, la, si, (do) (Elle se construit comme la gamme majeure à l'exception de la tierce qui devient mineure.)

  • fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
  • seconde - tierce = 1 demi-ton (ré-mib)
  • tierce - quarte = 1 ton (mib-fa)
  • quarte - quinte = 1 ton (fa-sol)
  • quinte - sixte = 1 ton (sol-la)
  • sixte - septième = 1 ton (la-si)
  • septième - octave = 1 demi-ton (si-do)

La gamme mineure harmonique

Ex : do, ré, mib, fa, sol, lab, si, (do) (Elle se construit comme la gamme majeure à l'exception de la tierce et de la sixte
qui deviennent mineures.)

  • fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
  • seconde - tierce = 1 demi-ton (ré-mib)
  • tierce - quarte = 1 ton (mib-fa)
  • quarte - quinte = 1 ton (fa-sol)
  • quinte - sixte = 1 demi-ton (sol-lab)
  • sixte - septième = 1 ton et demi (lab-si)
  • septième - octave = 1 demi-ton (si-do)

La gamme pentatonique

Une gamme pentatonique comporte 5 sons espacés d'un ton ou d'un ton et demi. La gamme pentatonique majeure
Ex : do, ré, mi, sol, la, (do)

  • fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
  • seconde - tierce = 1 ton (ré-mi)
  • tierce - quinte = 1 ton et demi (mi-sol)
  • quinte - sixte = 1 ton (sol-la)
  • sixte - octave = 1 ton et demi (la-do)

La gamme pentatonique mineure
Ex : do, mib, fa, sol, sib, (do)

  • fondamentale - tierce mineure = 1 ton et demi (do-mib)
  • tierce mineure- quarte = 1 ton (mib-fa)
  • quartet - quinte = 1 ton (fa-sol)
  • quinte - septième mineure = 1 ton et demi (sol-sib)
  • septième mineure - octave = 1 ton (sib-do)

La gamme "blues"

Une gamme blues comporte 6 sons. Il s'agit en fait d'une gamme pentatonique mineure enrichie d'une "blue" note.
Ex : do, mib, fa, fa# (blue note), sol, sib, (do)

  • fondamentale - tierce mineure = 1 ton et demi (do-mib)
  • tierce mineure - quarte = 1 ton (mib-fa)
  • quarte - quarte augmentée = 1 demi-ton (fa-fa#)
  • quarte augmentée - quinte = 1 demi-ton (fa#-sol)
  • quinte - septième mineure = 1 ton et demi (sol-sib)
  • septième mineure - octave = 1 ton (sib-do)

La tierce mineure de la gamme blues (mib dans l'exemple précédent) est aussi considérée comme étant une "blues note". Elle rentre en effet souvent en dissonance avec la tierce majeure des accords de septième qui forment la grille du blues. Cette dissonance est une des caractéristiques du style blues.

La gamme diminuée ou "demi-ton, ton"

La gamme diminuée est composée d'une succession de demi-tons, tons. Etant totalement symétrique, il ne peut exister que trois gammes diminuées différentes. En effet, en continuant la progression des trois exemples ci dessous, nous constatons que l'exemple 4 est l'exacte redite (décalée d'une tierce mineure) de l'exemple 1.

  • Ex 1 : do, réb, mib, mi, fa#, sol, la, sib, (do)
  • Ex 2 : do#, ré, mi, fa, sol, lab, sib, si, (do#)
  • Ex 3 : ré, mib, fa, fa#, sol#, la, si, do, (ré)
  • (Ex 4 : mib, mi, fa#, sol, la, sib, do, réb, (mib) = Ex 1)

La gamme par tons

Une gamme par tons comporte 6 sons, tous espacés d'un ton. Deux gammes en exemple

  • Ex 1 : do, ré, mi, fa#, sol#, la#, (do)
  • Ex 2 : do#, ré#, fa, sol, la, si, (do)

Bien évidement ces gammes étant totalement symétriques, il est possible de les commencer sur n'importe quelle note des deux exemples précédents. Une gamme par ton peut aller entre autres, de ré à ré, de fa# à fa# ou de si à si.

Nous verrons comment utiliser ces gammes dans le chapitre : Les II V I et les gammes correspondantes.

les degrés

Dans une gamme, les différentes notes, ou sons, se nomment "degré", et s'écrivent en chiffres romains. Il est nécessaire de connaître les degrés d'une gamme pour comprendre, dans le chapitre suivant, pourquoi certains accords sont qualifiés d'accord du "2ème", "5ème" ou du "1er degré".

Ci dessous, les exemples sont donnés avec les gammes de Do, Sib et Ré majeur

Les degrés de Do majeur

  • do = 1er degré = I<
  • ré = 2ème degré = II
  • mi = 3ème degré = III
  • fa = 4eme degré = IV
  • sol = 5ème degré = V
  • la = 6ème degré = VI
  • si = 7ème degré = VII

Les degrés de Sib majeur

  • sib = 1er degré = I
  • do = 2ème degré = II
  • ré = 3ème degré = III
  • mib = 4eme degré = IV
  • fa = 5ème degré = V
  • sol = 6ème degré = VI
  • la = 7ème degré = VII

Les degrés de Ré majeur

  • ré = 1er degré = I
  • mi = 2ème degré = II
  • fa # = 3ème degré = III
  • sol = 4eme degré = IV
  • la = 5ème degré = V
  • si = 6ème degré = VI
  • do # = 7ème degré = VII

Les modes

La plupart des modes utilisés dans le jazz depuis ses débuts sont principalement issues de deux gammes : majeure et mineure mélodique. Ces modes sont en quelque sorte des "déclinaisons" des gammes majeure et mineure mélodique. Lorsque l'on joue la succession de toutes les notes d'une gamme à partir d'un autre degré que le premier, cette dernière se nomme alors un "mode".

Nous pouvons en effet jouer par exemple la gamme de Do majeur du Ré au Ré : ré, mi, fa, sol, la, si, do, ré. Cette nouvelle "gamme" prend alors le nom de "mode Dorien". De Mi à Mi : mi, fa, sol, la, si, do, ré, mi et cela devient le mode Phrygien. Ce mode de Mi à Mi sonne très différemment de la gamme Mi majeur.

Il n'y a donc pas les mêmes écarts (tons et demi-tons) entre les différents degrés (les notes) d'une gamme majeure et d'un mode

Prenons un exemple avec une gamme majeur et un mode Phrygien :

  • Gamme majeure : 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton
  • Mode Phrygien : 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton

Quelle que soit la première note du mode (un Do, un Ré, un Mi ou toute autre note) ce sont les écarts successifs entre les notes du mode qui déterminent le mode et qui le différencie d'une gamme majeure ou mineure. C'est précisément cela qui crée la spécificité du mode.

Pour l'entendre il suffit de jouer une gamme de Do majeur : Do - Ré - Mi - Fa - Sol - La - Si - Do

Puis le mode Phrygien partant du même Do : Do - Réb - Mib - Fa - Sol - Lab - Sib - Do

Modes issus de la gamme majeure

(Exemples donnés à partir de la gamme de do majeur)

  • De do à do : mode Ionien (gamme de do majeur)
  • De ré à ré : mode Dorien
  • De mi à mi : mode Phrygien
  • De fa à fa : mode Lydien
  • De sol à sol : mode Mixolydien
  • De la à la : mode Eolien
  • De si à si : mode Locrien

Modes issus de la gamme mineure mélodique

(Exemples donnés à partir de la gamme de do mineur mélodique)

  • De do à do : mode mineur-majeur (gamme de do mineur mélodique)
  • De ré à ré : mode Dorien b2
  • De mib à mib : mode Lydien augmenté
  • De fa à fa : mode Lydien dominante (ou b7)
  • De sol à sol : mode Mixolydien b6
  • De la à la : mode Locrien #2
  • De si à si : mode Altéré

Les tutoriels