Gammes, degrés et modes jazz


Les gammes

Les considérations suivantes ne sont valables que pour la musique dite "occidentale". Pour résumer et simplifier une question complexe, nous pouvons dire que la "gamme" est le terme générique définissant une division de l'octave (de do à do par exemple) en une succession de notes, et que les "modes" sont les déclinaisons possibles issues de la gamme.

Les gammes les plus utilisées par les musiciens de jazz sont : les gammes majeures, mineures mélodiques ascendantes, mineures harmoniques, la gamme "blues", les gammes diminuées, les gammes pentatoniques, ainsi que les gammes par tons.

Pour définir ces gammes nous allons parler des écarts (ton ou demi-ton) séparant les différentes notes, ou degrés, qui la composent.

La gamme majeure

Ex : do, ré, mi, fa, sol, la, si, (do)

fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
seconde - tierce = 1 ton (ré-mi)
tierce - quarte = 1 demi-ton (mi-fa)
quarte - quinte = 1 ton (fa-sol)
quinte - sixte = 1 ton (sol-la)
sixte - septième = 1 ton (la-si)
septième - octave = 1 demi-ton (si-do)

La gamme mineure mélodique ascendante

Ex : do, ré, mib, fa, sol, la, si, (do)

(Elle se construit comme la gamme majeure à l'exception de la tierce qui devient mineure.)

fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
seconde - tierce = 1 demi-ton (ré-mib)
tierce - quarte = 1 ton (mib-fa)
quarte - quinte = 1 ton (fa-sol)
quinte - sixte = 1 ton (sol-la)
sixte - septième = 1 ton et demi (lab-si)
septième - octave = 1 demi-ton (si-do)

La gamme mineure harmonique

Ex : do, ré, mib, fa, sol, lab, si, (do)

(Elle se construit comme la gamme majeure à l'exception de la tierce et de la sixte
qui deviennent mineures.)

fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
seconde - tierce = 1 demi-ton (ré-mib)
tierce - quarte = 1 ton (mib-fa)
quarte - quinte = 1 ton (fa-sol)
quinte - sixte = 1 demi-ton (sol-lab)
sixte - septième = 1 ton et demi (lab-si)
septième - octave = 1 demi-ton (si-do)

La gamme pentatonique

Une gamme pentatonique comporte 5 sons espacés d'un ton ou d'un ton et demi.

La gamme pentatonique majeure :

Ex : do, ré, mi, sol, la, (do)

fondamentale - seconde = 1 ton (do-ré)
seconde - tierce = 1 ton (ré-mi)
tierce - quinte = 1 ton et demi (mi-sol)
quinte - sixte = 1 ton (sol-la)
sixte - octave = 1 ton et demi (la-do)

La gamme pentatonique mineure :

Ex : do, mib, fa, sol, sib, (do)

fondamentale - tierce mineure = 1 ton et demi (do-mib)
tierce mineure- quarte = 1 ton (mib-fa)
quartet - quinte = 1 ton (fa-sol)
quinte - septième mineure = 1 ton et demi (sol-sib)
septième mineure - octave = 1 ton (sib-do)

La gamme "blues"

Une gamme blues comporte 6 sons. Il s'agit en fait d'une gamme pentatonique mineure enrichie d'une "blue" note.

Ex : do, mib, fa, fa# (blue note), sol, sib, (do)

fondamentale - tierce mineure = 1 ton et demi (do-mib)
tierce mineure - quarte = 1 ton (mib-fa)
quarte - quarte augmentée = 1 demi-ton (fa-fa#)
quarte augmentée - quinte = 1 demi-ton (fa#-sol)
quinte - septième mineure = 1 ton et demi (sol-sib)
septième mineure - octave = 1 ton (sib-do)

La tierce mineure de la gamme blues (mib dans l'exemple précédent) est aussi considérée comme étant une "blues note". Elle rentre en effet souvent en dissonance avec la tierce majeure des accords de septième qui forment la grille du blues. Cette dissonance est une des caractéristiques du style blues.

La gamme diminuée ou "demi-ton, ton"

La gamme diminuée est composée d'une succession de demi-tons, tons. Etant totalement symétrique, il ne peut exister que trois gammes diminuées différentes. En effet, en continuant la progression des trois exemples ci dessous, nous constatons que l'exemple 4 est l'exacte redite (décalée d'une tierce mineure) de l'exemple 1.

Ex 1 : do, réb, mib, mi, fa#, sol, la, sib, (do)
Ex 2 : do#, ré, mi, fa, sol, lab, sib, si, (do#)
Ex 3 : ré, mib, fa, fa#, sol#, la, si, do, (ré)
(Ex 4 : mib, mi, fa#, sol, la, sib, do, réb, (mib) = Ex 1)

La gamme par tons

Une gamme par tons comporte 6 sons, tous espacés d'un ton.

Deux gammes en exemple :

Ex 1 : do, ré, mi, fa#, sol#, la#, (do)
Ex 2 : do#, ré#, fa, sol, la, si, (do)

Bien évidement ces gammes étant totalement symétriques, il est possible de les commencer sur n'importe quelle note des deux exemples précédents. Une gamme par ton peut aller entre autres, de ré à ré, de fa# à fa# ou de si à si.

Nous verrons comment utiliser ces gammes dans le chapitre : Les II V I et les gammes correspondantes.


les degrés


Dans une gamme, les différentes notes, ou sons, se nomment "degré", et s'écrivent en chiffres romains. Il est nécessaire de connaître les degrés d'une gamme pour comprendre, dans le chapitre suivant, pourquoi certains accords sont qualifiés d'accord du "2ème", "5ème" ou du "1er degré".

Ci dessous, les exemples sont donnés avec les gammes de Do, Sib et Ré majeur

Les degrés de Do majeur

do = 1er degré = I
ré = 2ème degré = II
mi = 3ème degré = III
fa = 4eme degré = IV
sol = 5ème degré = V
la = 6ème degré = VI
si = 7ème degré = VII

Les degrés de Sib majeur

sib = 1er degré = I
do = 2ème degré = II
ré = 3ème degré = III
mib = 4eme degré = IV
fa = 5ème degré = V
sol = 6ème degré = VI
la = 7ème degré = VII

Les degrés de Ré majeur

ré = 1er degré = I
mi = 2ème degré = II
fa # = 3ème degré = III
sol = 4eme degré = IV
la = 5ème degré = V
si = 6ème degré = VI
do # = 7ème degré = VII


Les modes


La plupart des modes utilisés dans le jazz depuis ses débuts sont principalement issues de deux gammes : majeure et mineure mélodique. Ces modes sont en quelque sorte des "déclinaisons" des gammes majeure et mineure mélodique. Lorsque l'on joue la succession de toutes les notes d'une gamme à partir d'un autre degré que le premier, cette dernière se nomme alors un "mode".

Nous pouvons en effet jouer par exemple la gamme de Do majeur du Ré au Ré : ré, mi, fa, sol, la, si, do, ré. Cette nouvelle "gamme" prend alors le nom de "mode Dorien".

Prenons un autre exemple de Mi à Mi : mi, fa, sol, la, si, do, ré, mi et cela devient le mode Phrygien. Ce mode de Mi à Mi sonne très différemment de la gamme Mi majeur.

Modes issus de la gamme majeure

(Exemples donnés à partir de la gamme de do majeur)

De do à do : mode Ionien (gamme de do majeur)
De ré à ré : mode Dorien
De mi à mi : mode Phrygien
De fa à fa : mode Lydien
De sol à sol : mode Mixolydien
De la à la : mode Eolien
De si à si : mode Locrien

Modes issus de la gamme mineure mélodique

(Exemples donnés à partir de la gamme de do mineur mélodique)

De do à do : mode mineur-majeur (gamme de do mineur mélodique)
De ré à ré : mode Dorien b2
De mib à mib : mode Lydien augmenté
De fa à fa : mode Lydien dominante (ou b7)
De sol à sol : mode Mixolydien b6
De la à la : mode Locrien #2
De si à si : mode Altéré



Publié par

Les derniers articles:

- Stella by starlight
- Construire une walking bass
- Groupe de jazz Be'swing
- Groupe de jazz mariage Ile de France
- Groupe de jazz francais
- Beautiful love
- Autumn leaves
- Les gammes, les degrés et les modes jazz
- Everything happens to me
- Corcovado

Groupe de jazz beswing      le 07/03/2014 à 23:20

Marc, cette page n’a pas la prétention d’expliquer comment jouer le jazz, mais simplement d’indiquer les gammes et les modes utilisés dans cette musique.

Une précision, la quarte est une note très intéressante à jouer (et pas seulement en note de passage), de nombreux standards et improvisations le prouvent de part leur construction mélodique.

Certes, quelques très grands comme Chet Baker ou Errol Garner ne savaient pas lire une note. Cependant la parfaite maîtrise du solfège n’empêche visiblement pas un Keith Jarrett d’être génial.

Le solfège n’est qu’un outil. Ça ne l’empêche pas de pouvoir être utile.


Marc      le 05/03/2014 à 16:05

Très intéressant tout ça...mais ça ne dit pas l'essentiel, qui est non pas de savoir quoi jouer (car enfin, à part la quarte, on peut quasiment tout jouer) mais bien comment le jouer...surtout quand on se souvient que certains des plus grands n'ont jamais vu une partition ou étudié le solfège de leur vie...


Gaby      le 10/10/2013 à 00:43

Une façon de faire exemplaire finalement: assez complet sans se perdre, ni trop s'étendre
il ressort une grande humilité et un vrai respect du monde musical..


Elisa      le 18/09/2013 à 16:40

Bravo je doit faire un exposé sur les modes et j'ai tout compris, tout trouvé !


Didier      le 13/09/2013 à 09:32

Enfin quelque chose de comprehensible pour les pauvres pianistes qui n'ont pas le sens inné et qui doivent reflechir avant d'appuyer sur une note...


Gerard      le 28/08/2013 à 16:42

trés bien détaillé et trés utile.


Raphaël      le 23/08/2013 à 15:17

Wow, vous êtes le seul site que j'ai trouvé qui donne de vraies explications. Et en plus c'est très clair. Grâce à vous je progresse un grand coup, merci infiniment ! :)


Onésime      le 24/07/2013 à 15:57

Merci beaucoup pour votre article!!!


Pierrec      le 07/07/2013 à 10:45

Félicitation , très bon article
Je suis un fan aebersold
Vouloir apprendre l impro à 60ans c est pas facile
Merci


Gilles      le 02/06/2013 à 19:20

C'est enfin très clair.Merci beaucoup,...reste à jouer


Postez un commentaire

* champs obligatoire



Username:



Code de sécurité     Code de sécurité anti-spam :



Facebook Twitter Be'swing sur Google+ Chaine Youtube Flux RSS Dailymotion